fbpx

L’histoire de nos pain pita

  • , L’histoire de nos pain pita

    Derrière chaque saveur se cache… notre dévouement à notre art.

    Notre histoire commence par un voyage en 1920.

    L’arrière-grand-père, Vasileios Kaloidas, accompagné de sa femme et de leurs deux enfants, quitte la ville de Réthymnon en Crète pour Athènes. Là, il ouvre la première boulangerie de la famille, à Kallithea, dans la rue Arsaki. Un peu plus tard, il ouvre une deuxième boulangerie dans le quartier de Plaka à Athènes.

    Son entreprise grandit… et sa famille aussi : il est désormais père de 11 enfants. Cependant, juste avant la guerre en 1937, la famille perd soudainement la mère dans un accident. Ainsi, l’arrière-grand-père vend la boulangerie de Plaka pour se consacrer à l’éducation de ses enfants.

  • , L’histoire de nos pain pita

    Les origines traditionnelles d’un art durable

    Leur dixième enfant, Georgios Kaloidas, a brillé non seulement dans ses études, mais aussi dans le sport. Footballeur convoité à l’époque, il a joué en première division dans l’équipe d’ESPEROS Kallithea, l’équipe nationale de la Grèce, et l’équipe de Panionios, contre AEK et Panathinaikos. L’équipe de Panionios lui a initialement offert une place dans l’équipe mais son club de football ESPEROS n’a pas accepté de le céder.

    À l’époque, un refus était sanctionné par une exclusion du jeu pendant trois ans. L’équipe de Panionios a insisté toutefois pour le rémunérer pendant les trois années d’attente, donnant ainsi à Georgios… les moyens, le temps et la motivation… de reprendre aux côtés de son père la direction de l’affaire familiale. Ils avaient été forcés de la mettre en location pour des raisons financières. Il a commencé alors un travail intensif à la boulangerie familiale, le premier étape d’un long et fructueux périple dans l’art de la boulangerie.

  • , L’histoire de nos pain pita

    L’étape suivante… l’engagement

    L’esprit agité de G. Kaloidas l’oriente dans la bonne direction.

    Il a étudié le marché pour connaître la demande et identifier les habitudes alimentaires de l’époque. Suite à cette étude, il a décidé de se concentrer sur la fabrication de pain pita pour le souvlaki. Au départ, il s’agissait d’une production à petite échelle et il parcourait lui-même à vélo les rues de Plaka, distribuant les premiers pains pita.

    En effet, alors que la production augmentait de manière importante, un chauffeur à mobylette assurait cette distribution. Ainsi, au début des années 1950, G. Kaloidas décide de se consacrer à la confection de pains pita et de laisser le pain de côté.

  • , L’histoire de nos pain pita

    L’année de… l’établissement

    1952 fut l’année marquante pour la production coordonnée de pains pita.

    Pendant les neuf années suivantes, G. Kaloidas travaille dur et réussit à acheter le terrain situé au 5 de la rue Psiloreitou, à Kallithea, où l’entreprise s’installe en 1961.  Deux étages supplémentaires s’ajoutent aux nouveaux locaux, permettant ainsi d’automatiser la production car l’atelier d’origine ne peut plus répondre à la demande.

    À l’époque, un tel objectif représentait un défi significatif car le pétrissage, la mise au four et la cuisson étaient entièrement réalisés à la main. Malgré ces difficultés, en 1969-1970, G. Kaloidas crée un nouveau type de four. Il était doté d’une bande de 10 mètres et la pâte, façonnée à la main par trois boulangers, était mise au four par une ouverture et les pains pita ressortaient par une autre ouverture.

    Le four fut ensuite perfectionné sur les conseils d’un mécanicien qui travaillait en partenariat avec G. Kaloidas. Les pitas étaient désormais pressés par une machine spécifique et la production était accélérée pour répondre à la demande. La société s’appelle désormais G. Kaloidas & Co Ltd.

  • , L’histoire de nos pain pita

    Une pâte familiale pour une entreprise familiale.

    En 1979, le fils de G. Kaloidas, Marios, qui avait travaillé à la fois dans la production et la livraison depuis sa jeunesse, prend les rênes de la gestion active de l’entreprise.

    C’est un tournant important dans la concrétisation d’un rêve partagé par le père et son fils : la modernisation de la production de pains pita pour le souvlaki.  L’entreprise poursuit son développement à l’exportation. En 1982, la société prend un premier contact avec l’Allemagne. Ceci entraîne une augmentation considérable de la production, et trois ans plus tard, la société achète un nouveau terrain à Aspropyrgos, où se trouve encore aujourd’hui l’usine de la société.

  • , L’histoire de nos pain pita

    L’innovation… un prérequis pour atteindre les sommets !

    L’amour que M. Kaloidas a porté à l’affaire familiale ainsi que son dévouement à la fabrication du meilleur pain pita pour le souvlaki ont été les deux « étincelles » qui ont inspiré sa vision d’exportation des produits à l’étranger. Ainsi, dès 1987, la société participe à des salons internationaux, tels que Anuga en Allemagne, Sial en France, Ife à Londres, Alimentaria à Barcelone et DEPROP en Grèce. Deux ans plus tard, le lancement du produit sur les marchés internationaux a également permis de consolider la présence de la société par la création du logo ELVIART, une abréviation de « Ellinikis Biomichanias Artoskeuasmata » (industrie boulangère grecque).

    ELVIART fut la première entreprise grecque à exporter du pain pita.

  • , L’histoire de nos pain pita

    Notre alliée : l’expérience

    Solidement enracinée dans son passé, ELIVART poursuit une croissance stable et se voit promise à un avenir prometteur !

    L’ambition de Marios Kaloidas était la force motrice qui a fait la réputation de la société en Grèce et dans presque toute l’Europe. Sa passion et sa ténacité sont restées constantes au fil des années et lui ont été d’une aide précieuse lorsqu’il a été confronté à des décisions difficiles.  L’une de ces décisions fut d’acheter toutes les actions des partenaires en 2013.

    Forte de 98 années d’existence, 66 années de savoir-faire et 33 années d’expérience, la société entière fut ainsi confiée à Marios Kaloidas et ses enfants, Giorgos M. Kaloidas et Thaleia Kaloida, qui travaillent à l’entreprise familiale avec le même dévouement et le même amour que leurs ancêtres.

error: Content is protected !!